Moisissures: Ce que vous devez savoir!

Les moisissures font parties de la famille des champignons. Elles sont omniprésentes dans notre environnement et elles se multiplient par la dispersion de leurs spores dans l’air. L’air et les surfaces de notre environnement (intérieur et extérieur) sont donc naturellement chargés de spores qui attendent que certaines conditions soient réunies (humidité, température, matière organique, oxygène) pour germer (développement des hyphes) et donner du mycélium (regroupement d’hyphes qui forment les taches ou colonies qui rendent les moisissures visibles sur les matériaux) qui pourra à son tour sporuler et recontaminer si les mêmes conditions sont soutenues ou à nouveau réunies.  

Est-ce que les moisissures dégradent les matériaux?

Contrairement à la croyance populaire, les moisissures ne dégradent pas les matériaux. Elles se présentent généralement sous forme de décoloration de surface et affectent principalement la qualité de l’air des milieux intérieurs.  Ce sont les champignons lignivores qui possèdent les enzymes nécessaires à la dégradation et à l’altération des propriétés mécaniques des matériaux cellulosiques (pourriture) tel que le bois. Néanmoins, il est important de comprendre que le développement des champignons lignivores, nécessite également une source d’humidité.  Un désordre hydrique non réglé, débutera par l’apparition de moisissures mais finira inévitablement par la croissance de champignons lignivores et par la dégradation des matériaux. Pour en savoir plus sur les dommages causés par les champignons lignivores, cliquez ici

D’où proviennent les odeurs d’humidité?

Des odeurs souvent associées à l’humidité (terre humide) sont souvent perceptibles dans les bâtiments.  Cependant, ces odeurs ne sont pas celles de l’humidité puisque l’eau n’a pas d’odeur. Elles sont plutôt celles des composés organiques volatils d’origine microbienne (COVm) créé lorsque les moisissures et autres bactéries associées aux problèmes d’humidité des milieux intérieurs, décomposent les matières organiques et compétitionnent pour les ressources d’un même environnement.  Ces odeurs sont en quelque sorte, un moyen de défense qui est plus ou moins spécifique à chaque espèce de moisissure et/ou de bactérie. Les COVm sont des gaz puissants et ils peuvent facilement passer au travers les matériaux. Ils sont donc essentiels à la détection de problème de croissance fongique non apparent. Donc rappelez-vous que lorsqu’il y a des odeurs, il y a forcément présence d’une contamination active.

Est-ce que les moisissures sont toxiques ?

Les moisissures en soient, ne sont pas toxiques mais allergènes. Ce sont les métabolites secondaires produits par certaines espèces de moisissures appelés mycotoxines qui peuvent être toxiques. Plusieurs espèces de moisissure identifiées dans les bâtiments humides, sont connus pour produire une ou plusieurs classes de mycotoxines et c’est pour cette raison que les gens parlent de « moisissures toxiques ». Contrairement aux spores, les mycotoxines ne sont pas volatiles et la majorité des cas d’exposition recensés proviennent majoritairement d’ingestion (dépôt sur certains aliments).  Toutefois, une inhalation est possible lorsque que les mycotoxines se déposent sur des spores ou des poussières présentes dans l’environnement.

Il est important de savoir que la seule présence d’espèce de moisissures dites toxinogènes (pouvant créer des mycotoxines) dans un environnement n’est pas un indicateur de la présence de mycotoxines. La production des mycotoxines dépend de conditions environnementales très spécifiques souvent très humides et elles restent à ce jour, difficiles et coûteuses à recenser.

Si vous avez des moisissures visibles, si vous suspectez être contaminé ou si vous avez un rapport laboratoire démontrant une contamination fongique, n’hésitez pas à communiquer avec nous